Quelques questions à se poser avant de remplir ses vœux sur APB

Ça ne peut pas vous avoir échappé, vos profs vous en parlent assez : APB ouvre aujourd’hui et vous pouvez commencer à faire vos vœux. Vous avez même certainement quelques potes qui savent déjà ce qu’ils veulent faire et qui ont leur liste toute prête (ça énerve !). Mais vous vous posez encore des questions. Voici quelques pistes pour vous aider.

Une petite précisions avant de commencer : j’exclus ici les questions liées aux possibilités d’être admis dans une formation, que ce soit par sélection ou tirage au sort. Ces questions sont réelles, mais je pense que vos profs vous en parlent déjà et que vous êtes parfaitement conscients de vos possibilités. Partons donc du principe optimiste que vous avez le choix entre plusieurs formations pour aborder des questions essentielles dont, selon mon expérience, peu d’étudiants ont conscience. 

  1. Pensez en termes d’acquisition de compétences et non de discipline.
    C’est à mon avis le point le plus important et le plus difficile à mettre en oeuvre.
    L’objectif de toute formation à peu près bien construite est de vous former à exercer un métier. Un métier, c’est un ensemble de compétences : la formation doit donc vous permettre d’acquérir les compétences disciplinaires et humaines indispensables pour exercer ce métier.
    Une orientation pertinente consiste à choisir un métier, puis à identifier les compétences pour ce métier, et enfin à choisir la formation vous permettant d’acquérir ces compétences. Ça, c’est le cas idéal. Dans la vraie vie, ce n’est bien sûr pas si simple. Combien de jeunes de 18 ans savent déjà quel métier ils veulent exercer ?
    Le but du lycéen est de décrocher le bac. Les formations sont divisées en disciplines valant chacune un certain nombre de points qu’il faut engranger. Vous avez peut-être choisi votre filière de lycée en vous arrangeant pour que les matières qui vous aimez valent plus de points que les matières que vous n’aimez pas. Cette stratégie fonctionne plutôt bien pour avoir le bac, mais pas pour votre orientation. Il faut que vous parveniez, autant que possible, à identifier un métier ou au moins une famille de métiers et à choisir votre orientation en conséquence. Choisir votre orientation en fonction des disciplines risque de vous conduire à une famille de métier qui vous décevra.
  2. Pensez en termes de métier et pas seulement de domaine.
    Certains lycéens que j’ai rencontrés sont intéressés par l’aéronautique, l’automobile, l’informatique, l’audiovisuel… Ne pas avoir identifié de métier mais avoir identifié un domaine, c’est déjà un pas en avant dans la réflexion. C’est un critère important pour identifier votre future formation, mais ce n’est pas le seul. La formation vous permettra ou non d’exercer un métier dans votre domaine de prédilection, mais cela dépendra aussi des opportunités que vous rencontrerez dans votre vie professionnelle. Les jeunes diplômés doivent souvent travailler quelques années dans un domaine qui les intéresse moins pour bétonner leur CV. Assurez-vous donc que le métier vous intéresse avant le domaine.
  3. Le salaire à l’issue de la formation, c’est une question pas inutile mais pas si importante que ça.
    Très souvent, quand je demande à un jeune bachelier quel est son but dans la vie, il me répond « réussir » (sous-entendu financièrement, comme s’il n’y avait pas d’autre réussite possible). Quand on parle métier, la 1ère question qu’on me pose est « combien ça gagne ? ». Alors oui, si vous venez chez moi vous serez bien payés. C’est important d’avoir de quoi vivre et de voir ses compétences reconnues financièrement.
    Mais n’oubliez pas que pour toucher ce salaire, il faudra vous lever tous les matins pendant 42 ans (à peu près…). Les reconversions sont possibles, mais pas toujours faciles et pas toujours intéressantes. Donc n’oubliez pas de penser aussi à votre épanouissement professionnel. Il vaut mieux exercer un métier un peu moins payé mais que vous aimez plutôt qu’un qui ne vous passionne pas.
  4. La quantité de travail à fournir dans la formation, c’est un faux problème
    Ne vous leurrez pas, dans le supérieur, il va falloir bosser, que vous optiez pour une prépa ou un BTS. De plus, gardez en tête que les méthodes de travail et les attentes des enseignants dans le supérieur ne sont pas les mêmes qu’au lycée (ici l’exemple des mathématiques), il vous faudra donc vous adapter (c’est du boulot en plus !).
    Donc opter pour la fac plutôt qu’une prépa pour bosser moins n’est pas forcément un bon calcul. Optez pour une formation qui vous intéresse, et donc où vous serez motivé.e pour bosser !
  5. Ne négligez pas les temps de transport.
    Une fois la formation identifiée, il faut choisir l’établissement. Je vous recommande vraiment de choisir le temps de transport comme critère principal.
    Les formations du supérieur vous imposent toutes un travail personnel (mémorisation des cours, exercices à faire ou refaire, rapports à rédiger…). Les volumes horaires des cours peuvent être importants et le travail en cours intensif. Si votre temps libre est occupé à courir après les bus, si vous devez vous lever à 5h pour aller en cours, vous allez vous mettre en grande difficulté. Je vois tous les ans des jeunes abandonner pour cette raison. Je reçois également fréquemment des certificats médicaux pour justifier des absences dues à l’épuisement. Faites votre maximum pour éviter de vous placer dans cette situation difficile.
  6. Renseignez-vous sur les projets tuteurés et les stages.
    En effet, ce sont des éléments qui traduisent réellement le contenu de la formation et qui, à terme, figureront sur votre CV. Je vous recommande donc de prendre les projets tuteurés et stages comme second critère.
  7. Venez aux portes ouvertes des formations qui vous intéressent.
    Les portes ouvertes vous permettront de chronométrer le temps de transport (attention, elles n’auront pas forcément lieu aux heures de pointe, mais le début des cours, si !) et de visualiser les projets tuteurés et les TP.
    Vous pourrez aussi rencontrer les enseignant.e.s et visiter les locaux. C’est important : si vous vous sentez mal à l’aise dans ces locaux avec ces enseignant.e.s lors de la visite, pensez qu’en cas d’inscription dans l’établissement, il faudra y rester plusieurs années !
    Pour info, les dates de portes ouvertes des IUT sont disponibles sur cette page. A Saint Denis, il y en aura deux : le 28 janvier et le 4 mars (j’y serai !).
  8. L’environnement de l’établissement compte, oui, mais…
    Là encore, je prêche un peu pour ma paroisse, je l’avoue, mais ce point me tient particulièrement à cœur.
    De nombreux établissements sont situés dans des zones que les médias décrivent comme « à risque ». C’est notre cas à Saint Denis, mais aussi à Créteil, Nanterre, Cergy, Villeurbanne… Je ne nie pas que dans ces zones, des difficultés existent, mais elles ne vont pas nécessairement gâcher vos études. Personnellement, je suis fluette et je mesure 1m50, et j’ai étudié dans les quartiers « difficiles » de Cergy, avant de travailler à Saint Denis et Villetaneuse. Et ça va. Je n’ai toujours pas rencontré de hordes de jeunes revenus à l’état sauvage dans les rues.
    Les zones sensibles sont sensibles (bah oui), mais pas queAllez au-delà des clichés et vous ferez des belles rencontres avec des personnes solidaires et dynamiques. Et par pitié, soyez un peu plus ouverts d’esprit que cet étudiants qui n’est pas revenu le deuxième jour après la rentrée parce qu’il avait croisé un jeune portant une casquette dans le couloir…

Si je devais résumer ma vision de l’orientation : donnez-vous les moyens de réussir en choisissant une formation où vous acquerrez les compétences nécessaires pour le métier que vous avez choisi, où vous serez assez à l’aise pour vous impliquer sereinement.

Et enfin, ALLEZ AUX PORTES OUVERTES !

Publicités

Un commentaire sur « Quelques questions à se poser avant de remplir ses vœux sur APB »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s