Enseigner à la génération Z

Je dois avouer que, bien que je râle sur les lacunes de mes étudiants, j’aime énormément enseigner à la génération Z.

C’est fou ce que j’ai l’impression d’être à contre-courant en écrivant cela. Je lis régulièrement des articles qui décrivent la génération Z et donnent des clés pour le management des jeunes professionnels. J’ai aussi l’impression que les enseignant.e.s les vouent aux gémonies.

Si l’on en croit Wikipédia, la génération Z concerne les jeunes nés après 1995. Ils ont connu les téléphones portables et internet toute leur vie, mais aussi le terrorisme et le chômage. Souvent appelés digital natives, ils utilisent massivement les outils numériques, même s’ils ont rarement du recul sur ces outils (on parle alors de digital naives). Ils font peu confiance à l’entreprise et montrent un rapport à l’autorité différent de celui des générations précédentes.

Manque de recul, refus de l’autorité (ne parlons pas du manque de travail, qui est à mon avis un autre problème que j’ai déjà abordé par ailleurs) : la moutarde peut vite monter au nez des enseignant.e.s.  Lire la suite de « Enseigner à la génération Z »

Publicités

Les attendus, c’est tendu

Depuis le temps qu’on demande une réforme ça y est, c’est en cours. Nous demandions des moyens pour accueillir les étudiants, on nous apporte… une sélection déguisée orientation avec des pré-requis attendus.

Le ministère traite le problème des places dans le supérieur comme certains souhaitent traiter le chômage : il y a des places vacantes, il y a des gens qui n’ont pas réussi à faire ce qu’ils voulaient, on va donc aiguiller les laissés pour compte vers les places vacantes, qu’ils le veuillent ou non. Et l’outil d’aiguillage, qui n’est pas encore complètement usiné, serait la publication d’attendus. Lire la suite de « Les attendus, c’est tendu »

Le (faible) niveau des étudiants

J’ai entendu ce matin l’interview d’Aurore Bergé sur CNews. Elle défendait l’action du gouvernement, en même temps c’est son boulot, et évidemment elle a évoqué le supérieur pour lequel un plan d'(in)action vient d’être dévoilé. Sa petite phrase, qu’elle a relayée sur Twitter, m’a fait bondir :

Le niveau, c’est-à-dire ?

Lire la suite de « Le (faible) niveau des étudiants »

Est-ce que quelqu’un peut m’expliquer pourquoi …?

Observer un comportement surprenant de la part des étudiants une année, c’est pas grand-chose.
L’observer de nouveau, deux années de suite, c’est étonnant, mais bon.
M’enfin là, ça fait 6 ans d’affilée que je les vois… et ce sont des comportements que je ne m’explique pas DU TOUT.

Est-ce que quelqu’un peut m’expliquer pourquoi mes étudiants considèrent que le correcteur liquide est une fourniture fondamentale (ils ont des palpitations quand je leur dis qu’ils peuvent très bien rayer proprement leurs erreurs) mais qu’il n’y a qu’un tube de correcteur liquide pour 5 étudiants dans le groupe ? Lire la suite de « Est-ce que quelqu’un peut m’expliquer pourquoi …? »